Les 12 travaux d'Hercule
ou les exploits les plus connus d'Héraclès

Les 12 travaux d'Hercule, une série d'épreuves mythiques imposées au plus grand héros de la mythologie grecque, nous transportent dans un récit rempli de monstres redoutables, de défis impossibles et de triomphes héroïques, témoignant de la force et de la détermination légendaires d'Hercule face à l'adversité.

Quels sont les 12 travaux d'Hercule ? Pour quelle raison a-t-il dû accomplir ses 12 travaux ? Pourquoi et par qui lui ont-ils été imposés ? Toutes les réponses à ces questions se trouvent sur cette page, mais aussi une fiche récapitulative des 12 travaux, ses exploits détaillés, et une carte présentant les lieux des 12 travaux.

La raison des douze travaux d'Hercule

Héraclès, frappé de folie par Héra, a tué toute sa famille. Hercule souhaite se faire pardonner ses crimes, il consulte l'oracle de Delphes qui lui ordonne de se mettre au service du roi Eurysthée, son cousin. C'est Eurysthée qui donne à Hercule les 12 travaux à accomplir, plus périlleux les uns que les autres, sur conseil d'Héra qui tente toujours de faire tuer le héro.

La liste des 12 travaux d'Hercule

Les douze travaux d'Hercule sont une série de tâches légendaires imposées au héros par son cousin et ennemi, Eurysthée. Il lui ordonne d'accomplir une série de missions considérées comme impossibles.
Le tableau ci-dessous présente les 12 travaux d'Hercule numérotés avec une description succinte de la mission. En bas de page, vous pourrez télécharger et imprimer le document. Au paragraphe suivant, vous trouverez les missions illustrées et détaillées.

La liste des 12 travaux d'Hercule dans la mythologie grecque

La liste des 12 travaux d'Hercule dans la mythologie grecque
Titre de la mission Description
1- Tuer le lion de Némée Hercule a réussi à étrangler le lion à mains nues, puis il a utilisé la peau de l'animal pour se créer une armure indestructible.
2- Tuer l'Hydre de Lerne L'hydre était un serpent à neuf têtes. Chaque fois qu'Hercule en coupait une, deux repoussaient à sa place. Il a finalement réussi en brûlant les têtes coupées et en scellant le cou de la dernière tête.
3- Capturer le sanglier d'Érymanthe Hercule a réussi à capturer le sanglier sans le tuer en le fatiguant et à l'amener devant le roi Eurysthée.
4- Capturer la biche de Cérynie Hercule a poursuivi la biche pendant une année entière avant de réussir à l'attraper.
5- Nettoyer les écuries d'Augias Les écuries étaient remplies de crottin accumulé depuis des années. Hercule les a nettoyées en déviant deux rivières pour les faire passer à travers les écuries.
6- Repousser les oiseaux du lac Stymphale Ces oiseaux avaient des plumes en métal et terrorisaient la région d'Arcadie. Hercule les a effrayés avec des crotales offertes par Athéna et les a abattus avec ses flèches.
7- Capturer le taureau de Crète Hercule a réussi à dompter le taureau fou et l'a ramené devant le roi Eurysthée.
8- Capturer les juments de Diomède Ces juments mangeaient de la chair humaine. Hercule les a maîtrisées et les a ramenées au roi Eurysthée.
9- Obtenir la ceinture d'Hippolyté Hippolyté était la reine des Amazones. Hercule a tenté d'obtenir la ceinture sans combattre les Amazones mais l'intervention d'Héra a causé l'affrontement.
10- Voler les bœufs de Géryon Géryon était un géant avec trois corps et trois têtes. Hercule a tué Géryon et ramené ses bœufs au roi Eurysthée.
11- Voler les pommes d'or du jardin des Hespérides Hercule a réussi à tromper Atlas pour qu'il reprenne le ciel sur ses épaules, lui permettant ainsi d'emporter les pommes du jardin des Hespérides.
12- Capturer Cerbère, le chien à trois têtes des Enfers Hercule a utilisé toute sa puissance pour soumettre Cerbère et l'a ramené à la surface pour le présenter devant le roi Eurysthée, accomplissant ainsi sa dernière tâche.
Les 12 travaux d'Hercule : Liste récapitulative à télécharger et imprimer.

Le récit des 12 travaux d'Hercule

Il est important de noter que le récit des exploits d'Héraclès peut varier selon les différents auteurs. Ainsi il existe des versions qui diffèrent légèrement des mythes racontés ci-dessous.
Par ailleurs, il en est de même pour la numérotation des 12 travaux d'Hercule. Ici nous nous sommes appuyés sur la version de Pseudo-Apollodore. Dans d'autres versions, certaines missions peuvent être inversées.

1- Tuer le lion de Némée

Tuer le lion de Némée fut la première mission ordonnée à Hercule par Eurysthée. Ce lion, une créature élevée par Héra, terrorisait la région de Némée en Argolide en s'attaquant aux troupeaux et aux hommes.

Les 12 travaux d'Hercule, N°1 : Tuer le lion de Némée

Le lion de Némée était connu pour sa peau impénétrable, rendant toute arme habituelle inefficace contre lui.

Hercule traqua le lion pendant des jours et se trouva face à la bête. En effet ses flèches ne blessaient pas l'animal, il l'attaqua alors avec sa massue et réussit à l'étrangler de ses mains.

Hercule utilisa alors les griffes tranchantes de la bête pour prendre la peau de l'animal et la ramener à son cousin Eurysthée pour prouver sa réussite.

Ce premier exploit héroïque d'Hercule dans sa tâche de tuer le lion de Némée établit sa réputation de force et de bravoure. La peau du lion de Némée devint par la suite l'une des pièces les plus célèbres des attributs d'Hercule, portée comme une protection impénétrable lors de ses futurs combats.

2- Tuer l'Hydre de Lerne

Hercule était confronté à une nouvelle épreuve, celle de vaincre l'Hydre de Lerne, une terrifiante créature aquatique à neuf têtes. Cette Hydre, qui avait été élevée par Héra, terrorisait la région de Lerne avec ses attaques dévastatrices.

Les 12 travaux d'Hercule, N°2 : Tuer l'Hydre de Lerne

Arborant sa nouvelle armure en peau de lion de Némée, Hercule se dirigea vers le marais de Lerne où la bête se cachait dans une caverne sombre et humide. Là, il découvrit l'Hydre avec ses neuf têtes, dont l'une était immortelle.

Hercule engagea le combat mais il réalisa rapidement que tuer l'Hydre de Lerne serait une tâche bien plus difficile que prévu : chaque fois qu'il tranchait une tête, deux nouvelles repoussaient à sa place. De plus, le sang de l'Hydre qui été projeté était un venin mortel qui rendait le combat encore plus dangereux.

Héraclès comprit qu'il ne pouvait pas venir à bout de l'Hydre uniquement en coupant ses têtes : il demanda alors l'aide de son neveu, Iolaos, pour mettre en place une stratégie.

Pendant qu'Hercule attaquait les têtes de l'Hydre avec sa massue et son épée, Iolaos brûlait les blessures avec des torches enflammées. Cette tactique empêchait les têtes coupées de repousser car le feu cautérisait les plaies. Ainsi, ils parvinrent à trancher les 8 têtes de l'Hydre.

Pendant la bataille, Héra envoya un crabe pincer le pied d'Hercule pour le déstabiliser. Hercule l'écrasa mais en reconnaissance de sa bravoure, la déesse Héra, en guise d'hommage au crabe, le plaça parmi les étoiles en tant que constellation (la constellation du Cancer).

Cependant, Hercule rencontra un obstacle supplémentaire lorsqu'il réalisa que la tête centrale de l'Hydre était immortelle : il coupa la tête immortelle et l'enterra profondément sous un rocher massif.

Une fois l'Hydre de Lerne vaincue, Hercule trempa la pointe de ses flèches dans son sang qui était toxique. Ce venin devint une arme précieuse pour ses exploits futurs.

Ainsi, Hercule triompha de l'Hydre de Lerne en combinant sa force, son intelligence et le soutien d'Iolaos. Cette deuxième mission démontra la détermination et l'ingéniosité d'Hercule face à une créature redoutable.

3- Capturer le sanglier d'Érymanthe

Après avoir triomphé de l'Hydre de Lerne, Hercule reçut sa troisième mission de son cousin Eurysthée : capturer le redoutable sanglier d'Érymanthe, une bête féroce qui semait la terreur dans les montagnes de cette région.

Les 12 travaux d'Hercule, N°3 : Capturer le sanglier d'Érymanthe

Hercule se mit en route vers les forêts d'Érymanthe. Il traversa des paysages sauvages et escarpés où le rugissement du sanglier pouvait être entendu de loin. Les habitants locaux le mirent en garde contre la nature féroce de la bête et lui indiquèrent sa dernière localisation connue en espérant qu'il puisse les débarrasser définitivement de la bête.

Hercule pista le sanglier pendant plusieurs jours, suivant les traces qu'il laissait derrière lui et observant ses habitudes. Il creusa une tranchée et aménagea un chemin qui y conduisait. Hercule poursuivit l'animal en lui jetant des pierres pour ainsi l'épuiser et le diriger vers son piège. L'animal tomba dans le trou creusé par Hercule. Assommé par sa chute, Hercule pu ligoter aisément le sanglier.

Fier de sa victoire, Hercule chargea le sanglier sur son dos et le ramena à Eurysthée à Mycènes. Le roi, craignant la fureur de la bête, se serait cacher dans une jarre en bronze et ordonna à Hercule de quitter le palais.

Hercule déposa l'animal sur la place du marché où il fut tué par un boucher.

Cette mission démontra la ténacité d'Hercule face à une bête redoutable et sa capacité à utiliser sa force et son intelligence pour surmonter les obstacles.

4- Capturer la biche de Cérynie

Après avoir réussi à capturer le sanglier d'Érymanthe, Hercule reçut sa quatrième mission de la part d'Eurysthée : capturer la biche de Cérynie, une créature divine aux bois d'or et aux sabots d'airain (bronze) qui vivait dans les forêts de Cérynie.

Il arpenta les forêts pendant de nombreux jours, utilisant ses sens aiguisés pour repérer les traces de la biche. Il la traqua pendant une année entière. Finalement, il repéra l'animal majestueux, la biche de Cérynie : elle était d'une beauté exceptionnelle et d'une agilité remarquable.

Les 12 travaux d'Hercule, N°4 : Capturer la biche de Cérynie

Hercule se lança à la poursuite de la biche, mais cette dernière était rapide et esquivait habilement ses tentatives pour la capturer. La biche parcourait les bois avec une grâce inégalée, sa vitesse rendant sa capture presque impossible.

Pendant sa mission, Hercule croisa la route d'Artémis et d'Apollon qui l'accusèrent de sacrilège pour avoir maltraité la biche. Hercule se défendit en soulignant qu'il était contraint par une obligation ordonnée par Eurysthée. La colère d'Artémis s'apaisa alors et elle lui permit de se rendre à Mycènes à condition qu'il libère ensuite l'animal indemne, sans lui faire de mal.

Hercule reprit sa traque. Il poursuivit la biche sans relâche, traversant rivières et montagnes, bravant les dangers inhérents à la nature sauvage. Finalement, après une année entière de traque, Hercule parvint à rattraper la biche de Cérynie dans une clairière isolée.

Hercule décocha une flèche à la biche, visant précisément entre l'os et le tendon de sa patte. Il utilisa une flèche qui n'était pas empoisonnée par le sang de l'Hydre car il ne devait pas tuer l'animal, et surtout il devait libérer la biche indemne par la suite comme il en avait fait la promesse à Artémis. Grâce à ce coup habile, la biche fut immobilisée sans qu'une seule goutte de sang ne soit versée. Hercule emporta alors la bête sur ses épaules à travers l'Arcadie pour se rendre chez Eurysthée.

Ainsi, Hercule réussit sa quatrième mission en capturant la biche de Cérynie, puis la libéra sauve selon la volonté d'Artémis, ce qui démontra son respect pour les divinités et son sens de l'honneur.

5- Nettoyer les écuries d'Augias

La cinquième tâche confiée à Hercule par Eurysthée était aussi dégradante que surprenante : nettoyer les écuries d'Augias qui étaient les plus grandes et les plus sales de toute la Grèce. Ces écuries appartenaient à Augias, fils d'Hélios et roi d'Élide, son père lui avait fait cadeau de grands troupeaux (chevaux et bovins).

Les 12 travaux d'Hercule, N°5 : Nettoyer les écuries d'Augias

Hercule se rendit donc auprès d'Augias pour relever ce défi apparemment insurmontable. Lorsqu'il arriva devant les écuries, il fut accueilli par une puanteur insupportable et un chaos indescriptible. Les excréments des animaux s'étaient accumulés pendant plus de trente ans, transformant les lieux en un véritable marécage de saleté.

Face à cette épreuve, Hercule décida d'adopter une approche novatrice. Au lieu d'utiliser la méthode traditionnelle de nettoyage qui aurait pris des semaines voire des mois, il élabora un plan audacieux.

Hercule demanda d'abord à Augias une récompense en échange de son travail, sachant que le roi était avare. Ils conclurent un accord selon lequel Hercule recevrait une partie des troupeaux d'Augias s'il parvenait à nettoyer les écuries en une seule journée.

Pour mener à bien sa tâche, Hercule identifia deux rivières puissantes qui passaient à proximité des écuries, l'Alphée et le Pénée. Il détourna les cours d'eau pour les faire passer à travers les écuries, permettant ainsi aux flots impétueux de balayer les déjections animales accumulées.

Pendant toute la journée, Hercule travailla avec acharnement, dégageant les canaux d'écoulement des excréments et dirigeant les flots des rivières à travers les écuries. Les eaux tumultueuses se chargèrent de transporter les débris et les saletés hors des écuries, nettoyant ainsi les lieux de manière efficace et rapide.

Au coucher du soleil, Hercule avait réussi son exploit : il avait nettoyé les écuries d'Augias en une seule journée, accomplissant ainsi la cinquième tâche. Cependant, Augias refusa de tenir sa promesse et de lui donner les troupeaux promis, arguant que la tâche avait été accomplie en utilisant la force divine.

Malgré cela, Hercule poursuivit sa quête sans se laisser décourager, car son objectif était de réparer ses fautes passées et de prouver sa valeur, mais il serait revenu se venger des années plus tard.

Cette épreuve démontra non seulement la force physique d'Hercule, mais aussi son intelligence et sa capacité à résoudre des problèmes complexes de manière astucieuse.

6- Repousser les oiseaux du lac Stymphale

Après avoir accompli avec succès sa précédente tâche, Hercule se vit confier une nouvelle mission par Eurysthée : repousser les oiseaux du lac Stymphale. Ces oiseaux, appelés les Stymphaliens, étaient une horde d'oiseaux géants aux plumes d'acier et au bec d'airain (bronze) qui terrorisaient la région environnante en attaquant les hommes et les troupeaux.

Hercule se rendit au lac Stymphale, une région marécageuse et inhospitalière. Lorsqu'il arriva, il découvrit que les oiseaux étaient nombreux et extrêmement agressifs.

Les 12 travaux d'Hercule, N°6 : Repousser les oiseaux du lac Stymphale

Leur plumage d'acier était si dur qu'il était quasiment impossible de les tuer avec des armes conventionnelles.

Hercule eut l'idée d'utiliser les crotales qu'Athéna lui avait offertes. Les crotales sont des instruments de musique anciens en forme de disques munis de poignées, à faire tourner rapidement pour produire un bruit assourdissant.

Hercule prit alors ses crotales et les fit tourner avec force, produisant un vacarme assourdissant. Le bruit retentissant effraya les oiseaux, les faisant s'envoler de leurs repères. Profitant de leur confusion, Hercule décocha plusieurs flèches sur les oiseaux en plein vol, en réussissant à en abattre un grand nombre et faisant fuir les autres.

Hercule triompha à nouveau de sa mission et annonça auprès d'Eurysthée la fuite des oiseaux du lac Stymphale.

Cette nouvelle tâche démontra non seulement la force physique d'Hercule, mais aussi son ingéniosité et sa capacité à trouver des solutions créatives face à des défis apparemment insurmontables.

7- Capturer le taureau de Crète

La septième tâche confiée à Hercule par Eurysthée était de capturer le taureau de Crète, une bête féroce et indomptable offerte par Poséidon au roi Minos. Ce taureau était réputé pour sa force dévastatrice et sauvage, semant la terreur parmi les habitants de l'île de Crète.

Les 12 travaux d'Hercule, N°7 : Capturer le taureau de Crète

Minos, roi de Crète, promit à Poséidon de lui sacrifier ce qu'il ferait surgir de la mer. Poséidon en fit sortir un taureau magnifique. Minos décida de la garder parmi son troupeau et de lui sacrifier une autre bête.
Offensé par l'attitude du roi, le dieu des mers transforma le taureau en une bête sauvage qui dévasta l'île
.

Hercule se rendit donc en Crète pour accomplir cette nouvelle épreuve. Lorsqu'il arriva, il se prépara à affronter le redoutable taureau.

Après une recherche minutieuse, Hercule finit par localiser le taureau dans une vaste plaine de l'île. Sans hésitation, il s'avança vers l'animal, se préparant à l'affrontement. Dès que le taureau l'aperçut, il chargea avec une puissance et une férocité hors du commun.

Hercule fit preuve de ruse et d'adresse pour esquiver les attaques du taureau. Il utilisa sa force herculéenne pour affronter la bête, luttant corps à corps avec elle. Hercule parvint à saisir les cornes du taureau et à immobiliser l'animal dans un filet.

Il ligota le taureau et le transporta sur son dos, traversant l'océan pour le ramener en Grèce.

Le voyage de retour fut périlleux mais Hercule arriva à destination et présenta le taureau de Crète à Eurysthée, accomplissant ainsi la septième tâche.

Cette mission démontra la ténacité et la bravoure d'Hercule face à des défis colossaux. Sa capacité à capturer et à maîtriser le taureau de Crète témoignait de sa force inégalée et de sa détermination à surmonter tous les obstacles qui se dressaient sur son chemin.

8- Capturer les juments de Diomède

La huitième tâche confiée à Hercule par Eurysthée était de les juments sauvages de Diomède, fils d'Arès, roi de Thrace cruel et sanguinaire. Ces juments étaient des créatures féroces et affamées nourries de chair humaine.

Hercule se mit en route pour accomplir cette mission périlleuse. Il savait que Diomède avait dressé ses juments pour être sauvages et dangereuses, ce qui rendait leur capture d'autant plus difficile.

Les 12 travaux d'Hercule, N°8 : Capturer les juments de Diomède

Lorsqu'Hercule arriva devant les écuries de Diomède, il fut accueilli par un spectacle terrifiant. Les juments, puissantes et sauvages, hennissaient et piétinaient, semblant prêtes à attaquer quiconque s'approchait. Hercule devait agir avec prudence et ingéniosité pour les maîtriser.

Selon une version de la légende, il se fit surprendre par Diomède, l'affronta lui et ses soldats, puis le donna en pâture à ses juments.

Hercule pu alors approcher les animaux devenus calme et docile et embarquèrent pour Mycènes, pour être présentés au roi Eurysthée.

Ainsi, non seulement Hercule réussit à capturer les juments de Diomède, mais il élimina également leur maître cruel, vengeant ainsi les nombreux innocents qui avaient péri entre leurs mâchoires.

Cette mission démontra à nouveau la détermination et le courage d'Hercule.

9- Obtenir la ceinture d'Hippolyté

La neuvième tâche confiée à Hercule par Eurysthée était d'obtenir la ceinture d'Hippolyté, la reine des Amazones.

Les 12 travaux d'Hercule, N°9 : Obtenir la ceinture d'Hippolyté

Les Amazones vivaient à Thémiscyre, sur les bords de la rivière Thermodon. Elles étaient un peuple de redoutables guerrières, gouvernées par Hippolyté, une femme d'une grande beauté.
Cette mission est due à un caprice de la fille d'Eurysthée, Admète, qui convoitait cette ceinture.

Hercule se rendit donc dans la région de l'Anatolie, à Thémiscyre, déterminé à accomplir cette mission. À son arrivée, il fut accueilli des Amazones méfiantes des hommes et préparées à la bataille. Cependant, Hippolyté, impressionnée par la renommée et la force d'Hercule, se sentie honorée de sa présence et l'accueillit pacifiquement.

Hercule expliqua à Hippolyté les raisons de sa venue et la nature de sa tâche. Il lui fit part du commandement d'Eurysthée et de sa nécessité de récupérer sa ceinture contre les cadeaux offerts en échange par le roi. Hippolyté accepta.

Cependant, Héra, femme de Zeus et ennemie d'Hercule, sema la discorde parmi les guerrières, les persuadant qu'Hercule était venu pour les capturer et les asservir.

Une bataille éclata, les Amazones lancèrent leurs javelots en direction d'Hercule. Pris au dépourvu et aveuglé par la colère, Hercule fut convaincu de la trahison d'Hippolyte. Il pensait que l'accueil pacifique de la reine n'était qu'une ruse pour le duper.

Cependant, Hippolyte s'interposa courageusement et reçut un coup mortel à sa place. Dans ses derniers instants, elle ordonna à Hercule de prendre sa ceinture et de fuir. Hercule se retrouva face à cette mort brutale et injuste qu'il n'avait pas souhaitée.

Selon les dernières volontés de la reine des Amazones, Hercule pris la ceinture d'or, rassembla ses hommes et embarqua avec hâte, laissant derrière lui ce triste épisode.

Cette mission mettait en lumière la capacité d'Hercule à gagner le respect et la confiance même de ses adversaires.

10- Voler les bœufs de Géryon

Géryon était un redoutable géant à trois corps qui possédait un troupeau de bœufs roux légendaires. Ces bêtes étaient gardées par un féroce chien à deux têtes appelé Orthos et un berger nommé Eurytion.

Les bœufs de Géryon étaient réputés pour leur force et leur valeur exceptionnelle.

Les 12 travaux d'Hercule, N°10 : Voler les bœufs de Géryon

Lorsqu'Eurysthée apprit l'existence de ce précieux troupeau, il ordonna à Hercule de le lui rapporter. Hercule se rendit alors dans l'extrême ouest, jusqu'à l'île lointaine d'Erythée où Géryon résidait.

Pour se rendre sur l'île, Hercule dut traverser de vastes étendues, gravir des montagnes escarpées et traverser de tumultueux cours d'eau.

Arrivé à l'extrême ouest, il aurait atteint les limites du monde connu à l'époque. Pour commémorer son exploit et marquer symboliquement la fin du monde connu, il aurait érigé 2 colonnes sur les deux rives du détroit de Gibraltar, reliant l'Afrique à l'Europe : l'une des colonnes était située à Gibraltar (appelée anciennement Calpé), tandis que l'autre se trouvait sur le mont Abyle, en Afrique du Nord. En frappant du poing au sol, il sépara le continent européen du continent africain, faisant apparaitre ces deux colonnes rocheuses, et les eaux de la mer Méditerranée vinrent rejoindre celles de l'océan Atlantique.

Il arriva ensuite rapidement sur l'île d'Erythée grâce à l'intervention d'Hélios, le dieu du soleil. Assommé par la chaleur, Hercule aurait décoché une flèche sur lui. Loin d'être offensé, il interpréta plutôt son geste comme de la vaillance et déposa pour lui sur les flots une embarcation qui lui permit d'arriver à sa destination.

Hercule fit face à Orthos, le chien de garde à deux têtes. Avec sa force herculéenne, il tua le chien féroce d'un puissant coup de massue. Il fut ensuite attaqué par Eurytion, le berger des bœufs. Hercule le vainquit également et continua sa quête.

Hercule affronta alors Géryon, le géant à trois têtes, et triompha.

Une fois les bœufs capturés, Hercule entreprit le long voyage de retour en passant par le nord. Il dut traverser des terres sauvages et des régions hostiles, en surmontant de nombreux obstacles. L'une des épreuves les plus difficiles fut de traverser les montagnes des Pyrénées où il dut construire une gigantesque colonne de pierres pour ouvrir un passage.

Finalement, après des mois d'efforts acharnés, Hercule parvint à ramener les précieux bœufs de Géryon jusqu'à Eurysthée. Ce dernier fut à la fois impressionné et jaloux de cette prouesse. Cependant, il ne pouvait nier le succès d'Hercule dans cette mission.

Ainsi, Hercule avait réussi à voler les bœufs de Géryon, prouvant une fois de plus sa force et son courage légendaires. Cette victoire contribua à l'accomplissement de ses douze travaux et à sa renommée grandissante en tant que héros mythique de la Grèce antique.

11- Voler les pommes d'or du jardin des Hespérides

Hercule reçut comme onzième tâche la mission difficile de voler les précieuses pommes d'or du jardin des Hespérides. Ce jardin était un lieu sacré et inconnu, où les nymphes Hespérides, filles du titan Atlas, veillaient sur les arbres porteurs de ces pommes divines.

Les 12 travaux d'Hercule, N°11 : Voler les pommes d'or du jardin des Hespérides

Elles se prénommaient Églé, Érythie et Hespérie. Pour doubler la garde, Héra avait également installer Ladon, un dragon, pour protéger son arbre.

Hercule devait tout d'abord localiser l'emplacement de ce jardin merveilleux, où poussait un pommier aux pommes d'or, offert par Gaia à Héra en guise de cadeau de mariage.

Pour cela, il consulta Nérée, dieu marin souvent décrit comme un vieillard sage. Hercule troubla Nérée dans son sommeil, celui-ci se transforma alors en lion et se précipita sur Hercule mais le héros le terrassa. À peine attaché, Nérée se transforma en serpent, mais Hercule fut rapide et l'attrapa par le cou pour tenter de l'étrangler. Le vieillard se changea alors en flammes brûlantes mais Hercule étouffa le feu. Impressionné par la force et la détermination d'Hercule, Nérée reprit sa forme humaine et lui indiqua que le jardin des Hespérides se trouvait près du mont Atlas.

Pour se rendre dans le nord de l'Afrique, Héraclès passa par le mont Caucase où Prométhée était enchaîné depuis longtemps. Prométhée, un titan et frère d'Atlas, avait été puni par Zeus pour avoir donné le feu aux humains. Chaque jour, un aigle venait lui dévorer le foie, et chaque nuit, son foie repoussait, condamnant Prométhée à une souffrance éternelle.

Lorsqu'Hercule arriva au mont Caucase, il vit le supplice de Prométhée et décida de libérer le titan de ses chaînes. Hercule décocha une flèche enflammée vers le ciel, faisant fuir l'aigle qui tourmentait Prométhée depuis si longtemps.

Avec gratitude, Prométhée fut enfin libéré de ses chaînes et put retrouver sa liberté. Il remercia Hercule pour son acte généreux et lui offrit des conseils et des prédictions pour l'aider dans ses futurs exploits.

Arrivé au pied des montagnes, Hercule rencontra le titan Atlas qui était condamné à porter le poids du ciel sur ses épaules. Pour remercier Hercule d'avoir libérer son frère, il lui propose de se rendre lui-même au jardin des Hespérides en toute discrétion pour cueillir trois pommes d'or pendant qu'Héraclès prendrait à sa place le poids du ciel sur ses épaules. Hercule accepta.

À son retour, Atlas propose à Hercule de livrer les pommes à Eurysthée. Hercule comprit la ruse d'Atlas et lui proposa un marché. Il lui demanda de porter les cieux à nouveau quelques instants, pendant qu'il ajusterait sa peau de lion sur ses épaules pour installer la voute céleste plus confortablement. Atlas, séduit par l'idée de se libérer de son fardeau, accepta. Une fois qu'Atlas reprit sa charge, Hercule s'empara des pommes d'or et quitta rapidement les lieux.

Ainsi, Hercule réussit à voler les pommes d'or du jardin des Hespérides en utilisant son intelligence et sa ruse. Il retourna ensuite à Mycènes pour présenter les précieuses pommes à Eurysthée, accomplissant ainsi la onzième tâche qui lui avait été assignée.

12- Capturer Cerbère, le chien à trois têtes des Enfers

Après avoir accompli les onze premières tâches, Hercule se trouvait face à sa dernière et peut-être la plus redoutable mission : capturer Cerbère, le chien gardien des Enfers.

Les 12 travaux d'Hercule, N°12 : Capturer Cerbère, le chien à trois têtes des Enfers

Cerbère était une créature féroce, avec trois têtes de chien, une crinière hérissée et une queue de dragon.

Pour commencer sa mission, Hercule se rendit à Éleusis, où il fut initié aux mystères d'Éleusis par les prêtres et reçut des enseignements secrets. Grâce à ces connaissances, il put approcher les portes des Enfers en toute sécurité.

Arrivé aux portes des Enfers, Hercule demanda la permission à Hadès, le dieu des Enfers, de capturer Cerbère. Hadès accepta à une condition : Hercule devait maîtriser la bête sans utiliser d'armes mortelles.

Hercule entra donc dans les Enfers, muni de sa peau de lion et de son courage légendaire. Il se retrouva confronté à l'obscurité et sentait les âmes des morts qui erraient autour de lui.

Il trouva finalement Cerbère dans les profondeurs des Enfers en engagea le combat. Hercule utilisa sa force surhumaine pour maîtriser les têtes de Cerbère, les empêchant de le mordre. Il s'agrippa fermement aux cous du chien et lutta pour parvenir à dompter Cerbère. Il attacha une chaîne solide autour du cou du chien infernal et le traîna hors des Enfers.

De retour à la surface, Hercule présenta Cerbère à Eurysthée qui fut terrifié en voyant l'animal. Il se serait même à nouveau caché dans une jarre.

Après avoir accompli avec succès sa dernière tâche, Hercule ramena Cerbère aux Enfers et le rendit à Hadès.

Ainsi, Hercule après de nombreuses années au service de son cousin Eurysthée, acheva ses douze travaux avec bravoure, prouvant sa valeur et son statut de héros légendaire.

La carte des 12 travaux d'Hercule

Au terme de ce récit légendaire, vous trouverez ci-dessous une représentation cartographique détaillée des 12 travaux d'Hercule.
Cette carte indique les lieux mythiques où chaque épreuve héroïque a eu lieu, de la première mission, tuer le lion de Némée, jusqu'à sa douzième et ultime tâche, capturer Cerbère, le chien à trois têtes des Enfers.

Artémis : fiche récapitulative à consulter, télécharger et imprimer.